...
🛫 En savoir plus sur l’infobusiness, la littératie financière, la croissance personnelle. Affaires sur Internet, affaires sur Internet, investissements, gains, professions, investissements rentables, dépôts. Histoires de réussite, développement personnel, croissance personnelle.

Gérer les clients pour maximiser les ventes

5

La situation à laquelle est confrontée l’économie moderne, et avec elle les affaires et le marketing modernes, est assez intéressante. C’est intéressant parce que c’est arrivé pour la première fois dans l’histoire de l’humanité. Avant, il n’y avait rien de tel, parce qu’avant il y avait toujours une pénurie de marchandises, une pénurie de ressources, et tout se vendait bien. Maintenant que c’est parti, il y a tellement de marchandises que les yeux s’écarquillent, il y a aussi suffisamment de ressources et elles sont assez bon marché, vous devez donc changer votre façon de gérer les clients.

Vous pouvez même dire qu’il n’y a pas de problèmes d’argent. Si vous n’avez pas votre propre argent, vous pouvez contracter un prêt et acheter presque tout ce que votre cœur désire. Mais les ventes, malgré cela, ne vont pas comme on le voudrait, les affaires ne vont pas comme on le voudrait. De plus, les affaires et les ventes ne fonctionnent pas pour tout le monde. Ils ne vont pas si loin qu’on voit sans cesse l’une ou l’autre entreprise, souvent bien connue, annoncer son retrait du marché.

Comme quelqu’un de très célèbre quitte le marché où il a longtemps travaillé, cela signifie que tout le monde n’a rien à y faire. Vous pouvez quitter le marché pour une seule raison, à savoir qu’il y a peu de clients sur le marché. Il y a du monde, mais il n’y a pas de clients. Est-il possible de créer des clients? C’est possible, mais pour cela il faut gérer les clients en gérant leurs besoins.

S’il y a peu de consommateurs sur le marché, alors le problème de l’économie et du marketing modernes n’est pas que quelqu’un ait peu d’argent pour acheter des biens ou des services, ni qu’il n’y ait pas assez de biens, ni qu’il n’y ait pas assez de ressources. Le problème est que les gens ne sont pas suffisamment motivés pour acheter des biens et des services. Quand il y a de la motivation, vous pouvez trouver à la fois de l’argent et des ressources, mais quand il n’y en a pas, vous ne pouvez pas en trouver, car il n’y a tout simplement personne pour le faire.

.. l’économie moderne est caractérisée par l’abondance…

En d’autres termes, l’économie moderne est caractérisée par l’abondance, parce qu’il y a assez de biens et d’argent, on peut même dire que le communisme est arrivé, prenez autant que vous voulez, consommez autant que vous pouvez, mais il n’y a pas assez de consommateurs, ils ne veulent pas prendre de biens et de services même avec une telle abondance et c’est tout. Pourquoi ne veulent-ils pas? Parce qu’il y a une mauvaise gestion de la clientèle, on pourrait même dire qu’il n’y en a pas. Là où il n’y a pas de contrôle, il n’y a pas d’ordre ; là où il n’y a pas de contrôle, il n’y a pas de marché.

Ils ne veulent pas le prendre parce que vous ne serez pas obligé d’être gentil – c’est un fait connu depuis longtemps. Personne ne sera forcément gentil, même le client, même si on lui propose les meilleures conditions. Pour qu’il achète quelque chose, il faut lui donner envie d’acheter, il faut créer en lui une envie d’acheter. En conséquence, on peut dire que le principal problème de l’économie moderne est le manque de désir d’acheter, de désir réel, car certaines personnes veulent acheter quelque chose, mais elles le veulent faiblement ou non de leur plein gré.

En d’autres termes, il arrive parfois qu’il y ait un désir purement externe, qui n’est étayé par rien, c’est-à-dire désir sans besoin. Une personne veut acheter, mais elle n’a pas de réel besoin. En conséquence, seuls les biens pour lesquels il existe une demande sont vendus, c’est-à-dire un état interne d’une personne dans lequel un produit ou un service lui est vital.

Il est clair que tout besoin et tout désir réel provoqué par celui-ci ont une raison spécifique. Cette raison réside dans l’idée. Lorsqu’une idée est introduite dans une personne, un besoin se forme en elle au fil du temps. La gestion des clients s’effectue à travers la gestion des idées qui y sont intégrées.

Dans ce cas, une idée n’est pas une pensée née dans la tête d’une personne, mais une chose séparée et indépendante en soi, un élément de notre monde. D’un point de vue purement conventionnel, une idée est une sorte d’unité la plus petite et la plus élémentaire de l’univers. C’est moins qu’un électron, c’est moins qu’un quantum.

Gestion parfaite de la clientèle

Il n’a pas de structure, et est donc invisible, mais il a le potentiel d’information énergétique le plus fort, qu’il semble jeter dans une personne, comme à travers une seringue. Si un électron traverse calmement une personne, si calmement qu’une personne, en règle générale, ne le remarque même pas, alors l’idée, si elle a déjà frappé une personne, provoque une tempête d’informations énergétiques en elle.

Gérer les clients pour maximiser les ventes

Comment gérez-vous les clients à travers une idée ? Tout est très simple. Tout d’abord, une idée est générée. Ensuite, il est introduit dans le client et commence à l’influencer. C’est là qu’intervient la gestion des clients. À la suite de la mise en œuvre de l’idée, une tempête d’information énergétique surgit à l’intérieur du client.

Au début, le client ne sait pas ce qui lui arrive, il veut s’en occuper et il a besoin d’informations. Il recherche cette information, il en devient le consommateur. Lorsqu’il y a suffisamment d’informations, lorsque la curiosité est éliminée, la tempête continue, et avec une vigueur renouvelée. Il sait déjà ce qui lui arrive et sait ce dont il a besoin. Dans ce cas, une personne a un état de besoin, qui est éliminé par l’achat de biens.

Dans le même temps, le produit doit correspondre à l’idée qui y a créé une tempête d’informations sur l’énergie. Le besoin ainsi créé, le client le perçoit comme un désir personnel de recevoir une sorte de produit. Il semble acquérir cet objet pour lui-même, mais en réalité, afin de libérer de lui-même une tempête d’énergie-information, afin de développer l’idée qui a été introduite en lui. Ainsi, il est possible de créer non seulement des besoins, mais également de nouveaux segments de marché.

Du fait que l’idée reste dans une personne, une tempête d’énergie-information, même si elle est libérée à l’extérieur de la personne, peut éclater en elle encore et encore. Il s’agit de la deuxième étape de la gestion des clients. Désormais, la gestion des clients passe par la réactivation de l’idée mise en œuvre. Lorsque l’idée est réactivée, par exemple par la publicité, le client a à nouveau besoin d’un objet qu’il a acheté précédemment.

Cette tempête va toucher le client de l’intérieur, et susciter en lui le désir

Par exemple, très souvent chez une personne, cette tempête est causée par l’idée de la faim. Une personne ne peut se débarrasser de cette tempête que si elle mange. La nourriture est comme un dispositif de mise à la terre pour une tempête d’informations énergétiques. Un autre exemple est la soif d’information. Cela se produit chaque fois qu’une nouvelle idée est introduite dans une personne.

En conséquence, une tempête énergétique-informationnelle se joue, plus précisément, elle est plus informationnelle que énergétique. Dans ce cas, une personne a besoin de recevoir certaines informations, et elle le fait par les moyens disponibles: téléphones portables, journaux, Internet, etc. L’introduction constante de nouvelles idées crée un besoin pour Internet, les téléphones portables, les journaux et les magazines.

Ainsi, l’activité principale de toute entreprise, qui ne lui rapporte que du profit, est de réaliser un travail avec des idées visant à gérer les clients en y introduisant de nouvelles idées, ou en activant d’anciennes idées. Le client est en fait la personne en qui votre idée est ancrée. Travailler avec des idées créera encore et encore une tempête d’informations énergétiques chez le client.

Cette tempête affectera le client de l’intérieur, et provoquera en lui un désir et un besoin d’information ou d’un objet qui soit un produit que l’entreprise fabrique ou vend. Pour que cette activité donne constamment des résultats, c’est-à-dire pour que cette activité vende constamment des biens et services dans les bons volumes, l’entreprise doit disposer d’un système de gestion de la clientèle.

Source d’enregistrement: noomarketing.net

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More