...
🛫 En savoir plus sur l’infobusiness, la littératie financière, la croissance personnelle. Affaires sur Internet, affaires sur Internet, investissements, gains, professions, investissements rentables, dépôts. Histoires de réussite, développement personnel, croissance personnelle.

L’économie créative et ses nouvelles opportunités

4

L’économie créative est une réalité qui est déjà arrivée dans les pays développés et progresse progressivement dans le reste. Tous ceux qui veulent vivre doucement dans les nouvelles conditions doivent s’intégrer dans cette économie, en faire partie, devenir une classe créative. Qui ne veut pas vivre doucement, en principe, peut vivre à l’ancienne, peut vivre comme avant.

La vie ne sera pas aussi douce et intéressante qu’elle pourrait l’être, mais elle le sera. Cela ne fait aucun doute, car maintenant les paysans et les agriculteurs s’entendent d’une manière ou d’une autre avec les ouvriers et les employés, les industriels s’entendent d’une manière ou d’une autre avec les représentants du secteur de l’information. Les représentants de la classe créative et tous les autres s’entendront de la même manière.

Chacun décide pour lui-même comment vivre et quoi faire. Cependant, il faut comprendre que la classe créative vivra mieux que tout, et tout le reste en sera l’infrastructure. Il n’est pas possible d’arrêter le développement de l’économie créative, car de nombreux acteurs ont une réelle demande pour sa création et son développement.

Concept d’économie créative

L'économie créative et ses nouvelles opportunités

L’économie créative est une économie d’idées, une économie où le produit principal, le plus précieux et le plus cher, ce sont les idées. Dans une telle économie, vous ne pouvez gagner beaucoup d’argent que sur des idées. Le manque d’idées nouvelles de haute qualité est la principale raison de l’apparition de la crise mondiale. Tous les hommes d’affaires avancés le savent et ils veulent résoudre ce problème.

L’économie créative est caractéristique des pays développés

L’économie créative est caractéristique des pays développés. C’est là que se concentrent désormais principalement les représentants de la classe créative. En général, l’essence de l’économie créative est que le seul produit qui a de la valeur est la créativité ou, en d’autres termes, une nouvelle idée. Par exemple, un nouveau modèle d’Apple iPhone ou un nouveau modèle de Samsung Galaxy.

Dans une économie créative, personne n’a besoin de l’ancien, dans une telle économie, tout le monde n’a besoin que d’innovations, et les gens sont prêts à ne payer que pour les innovations, et à bien payer. L’innovation dans l’économie créative est rare, et là où il y a pénurie, les prix sont élevés. Représentants de l’économie créative – c’est la classe créative, qui crée de nouvelles idées.

L’économie créative et son essence

L'économie créative et ses nouvelles opportunités

Les représentants de l’économie créative sont tous ceux qui peuvent créer des produits créatifs et, surtout, les promouvoir. Tout le reste, c’est l’infrastructure de cette économie, qui ne fait pas de profit, comme n’importe quelle autre infrastructure. C’est certainement nécessaire, mais cela ne rapporte rien. Il a besoin d’une classe créative prête à débloquer de l’argent pour son entretien.

Dans une économie créative, tout le monde vit aux dépens de la classe créative

Dans une économie créative, tout le reste vit aux dépens de la classe créative, étant sur sa masse salariale. L’économie créative est une réalité qui est venue, et par conséquent, la situation décrite ne sera pas typique pour un avenir lointain, elle est déjà présente sur de nombreux marchés. La plupart des marchés ont déjà des propriétaires qui les gardent soigneusement.

Beaucoup d’entreprises vivent de la chance, des incursions sur les marchés étrangers. En d’autres termes, les affaires pour les entreprises qui ne sont pas membres de la classe créative sont devenues plus une chasse indéterminée qu’une entreprise. Si la chasse est fructueuse, l’entreprise reçoit des revenus et si elle échoue, elle reste sans argent.

Développement de l’économie créative

L'économie créative et ses nouvelles opportunités

Essayer d’éloigner les clients étrangers des marchés étrangers n’est pas le seul moyen de gagner de l’argent. Vous pouvez aussi aller dans l’autre sens. Elle consiste à entrer en symbiose avec la classe créative. En d’autres termes, vous devez trouver un représentant de la classe créative et lui fournir votre entreprise sous la forme d’une infrastructure de création de produits créatifs.

… un créatif a besoin d’hommes d’affaires issus d’autres formations

L’essence d’une telle symbiose est que le principal atout d’une entreprise créative est un ensemble de personnes ayant une idée mise en œuvre, qui est promue par le créatif. Mais pour concrétiser cette idée, des biens et services spécifiques sont nécessaires. En d’autres termes, la création a besoin d’hommes d’affaires d’autres formations qui produisent des biens et des services.

Au sein de l’économie créative, le marché est contrôlé par le créateur, et non par le producteur de biens ou de services, et par conséquent, il peut dicter les conditions. En conséquence, la tâche des hommes d’affaires d’autres formations est d’organiser leur entreprise de manière à ce qu’elle réponde aux exigences de la création. Si cette condition est remplie, il y a de bonnes chances de symbiose.

L’économie créative comme réalité

L'économie créative et ses nouvelles opportunités

La symbiose est bénéfique pour les deux parties. Les créateurs bénéficient de la symbiose en ce sens qu’ils n’ont pas à créer et à entretenir l’infrastructure pour organiser la production de biens ou la fourniture de services pour leurs marchés. La symbiose est bénéfique pour les industriels et les représentants d’autres formations économiques en ce qu’ils reçoivent des ventes garanties de leurs biens et services.

L’externalisation est un moyen d’établir une symbiose.

Il existe déjà des exemples de symbiose entre créatifs et hommes d’affaires d’autres formations. L’externalisation est un moyen d’établir une symbiose. Surtout souvent, les créatifs entrent en symbiose avec les industriels chinois, qui peuvent offrir de très bonnes conditions de coopération. En fait, la Chine s’est appuyée sur la symbiose avec les créatifs. 

La symbiose dans ce cas est que les créatifs introduisent de nouvelles idées, créent de nouveaux marchés sur leur base et les gèrent, et que les entreprises chinoises produisent des biens qui correspondent à certaines idées, et donc à certains besoins et exigences. Les entreprises chinoises s’en sortent très bien, c’est pourquoi de nombreux créatifs les choisissent. 

L’économie créative comme moyen de s’enrichir

L'économie créative et ses nouvelles opportunités

Les entreprises d’autres pays peuvent également entrer en symbiose avec des créatifs afin d’avoir de bons revenus. Cependant, ils doivent faire des efforts considérables pour offrir des conditions, sinon les meilleures, du moins les mêmes que celles des entreprises chinoises. Afin de mieux comprendre les créatifs, leurs exigences et leurs besoins, il vaut la peine d’apprendre à parler leur langue.

L’économie créative utilise le noomarketing comme outil de base

Le principal produit de l’économie créative est une nouvelle idée. Le marketing sert à promouvoir des produits, mais il n’est plus adapté à la promotion d’idées. Seul le noomarketing est adapté à la promotion d’idées. L’économie créative utilise le noomarketing comme outil de base. Tous les processus de l’économie créative sont construits sur des algorithmes noomarketing.

Source d’enregistrement: noomarketing.net

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More